Inauguration du SIDEER

article sideer

L’Institut suisse développe des technologies environnementales innovantes pour lutter contre la désertification, grâce à une approche pluridisciplinaire intégrant la biologie, la physique et la gestion environnementale et sociale.

Pour toute l’humanité, les questions essentielles sont aujourd’hui liées à l’environnement. L’accès à l’eau, le renouvellement des ressources énergétiques et le développement durable en sont les principaux défis. Ils sont précisément au cœur du travail qu’accomplissent avec ferveur et humilité les savants et les étudiants, venus des quatre coins du monde, y compris des pays arabes, pour collaborer sur notre campus de Sdé Boker.

Par le biais de la coopération scientifique, les Instituts Jacob Blaustein de Sdé Boker diffusent les résultats de leurs recherches auprès de 40 pays touchés par la désertification. Parmi leurs domaines de recherche : la prospection de nouvelles ressources hydrologiques souterraines, la mise au point de technologies innovatrices pour le dessalement de l’eau de mer, l’utilisation de l’énergie solaire, l’agriculture, la pisciculture et l’éco-physique du désert.

Le nouvel Institut Suisse de l’Energie et de l’Environnement dans les milieux arides du campus Blaustein (SIDEER – Swiss Institute for Dryland Environment and Energy Research), créé grâce à la générosité de nos amis de Suisse, se concentre sur le développement de technologies environnementales innovantes grâce à une approche pluridisciplinaire intégrant la biologie, la physique et la gestion environnementale et sociale. Il a pour vocation de renforcer le rôle primordial du campus Blaustein dans la lutte mondiale contre la désertification et de contribuer à l’amélioration des conditions humaines en zones arides tout en préservant l’écologie environnante.

L’inauguration officielle de l’Institut suisse a eu lieu le mercredi 8 mai 2013 à Sdé Boker en présence de l’ambassadeur de Suisse en Israel, S.E. Baum et d’une importante délégation suisse présidée par Michel Halperin .

Pour plus d’informations sur l’Institut Suisse de l’Energie et de l’Environnement dans les milieux arides, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>